La Chine sur la scène climatique

par Adam Tooze, le 19 octobre 2020

Ci-dessous, Adam Tooze, professeur d'histoire à l'université de Columbia, évalue l'importance de l'objectif de neutralité carbone pour 2060 annoncé par la Chine.

La 5G couvre la Chine, qu'en est-il de sa neutralité carbone ?

par Élisabeth Martens, le 30 septembre 2020

La nouvelle technologie 5G est déjà disponible dans plusieurs pays : la Chine, la Corée du Sud, les États-Unis, l'Espagne, l'Italie, l'Allemagne, le Royaume-Uni, la Suisse, etc. En Europe, selon le plan lancé en 2016 par l’UE, chaque État membre devra avoir au moins une grande ville couverte par la 5G d'ici la fin 2020. En 2025, ce même plan prévoit que toutes les zones urbaines et les principaux axes de transport devront être équipés de cette nouvelle technologie. On devrait alors envisager la mise en place de la génération suivante des normes de téléphonie mobile, la 6G.

La Chine s’engage à la neutralité carbone d’ici 2060

par Elisabeth Martens, le 24 septembre 2020

L’annonce surprise a été faite par le président chinois Xi Jinping dans un discours à l’Assemblée générale de l’ONU, qui se tient de façon virtuelle cette année. Son pays s’engage à la neutralité carbone d'ici 2060.

La Chine s'attaque activement au changement climatique

par la rédaction de french.china.org.cn, le 24 juillet 2020

Le 24/7/2020, Zhang Jun, représentant permanent de la Chine auprès des Nations Unies, a déclaré au Conseil de sécurité que la Chine est activement engagée dans la lutte contre le changement climatique, tout en soulignant que tous les pays devraient s'acquitter de leurs obligations au titre de l'Accord de Paris.

Les espoirs d'un accord sur le climat entre l'UE et la Chine reposent sur une relance économique verte

par Rachel Waldholz pour China Dialogue, le 17 juin 2020

L'agenda climatique 2020 était censé porter sur l'Union européenne et la Chine. Puis vint le coronavirus. Maintenant quoi?

China to make national carbon trading 'breakthrough' by year-end: official

by the redaction of "The Straits Times - Asia", January 14, 2020

Beijing/Shanghai (Reuters) - China expects to make a “breakthrough” on the establishment of a nationwide carbon emissions trading scheme (ETS) by the end of this

Establishing a nationwide ETS was one of the pledges made by China ahead of the Paris climate change agreement of 2015, but implementation has been repeatedly delayed amid concerns about transparency and the quality of the nation’s emissions data.

COP 25: la Chine au cœur de toutes les inquiétudes

par Valéry Laramée de Tannenberg, le 9 décembre 2019

En ce début de seconde semaine du sommet climatique de Madrid (COP 25), la Chine souffle le chaud et le froid. Dans les dernières heures du week-end, le groupe des 77 a assoupli sa position dans les négociations.

Climat : vers une coopération Europe-Chine ?

par Marie Dancer, le 9 décembre 2019

Les négociations à la conférence mondiale pour le climat, la COP25, qui se tient à Madrid jusqu’au 13 décembre, entrent dans leur deuxième et dernière semaine. Alors que les États-Unis en sont les grands absents, tous les regards sont tournés vers l’Union européenne et Pékin.

La Chine peut être riche et neutre sur le plan climatique d'ici 2050, selon un groupe énergétique

par la rédaction de "The Straits Times - Asia", le 25 novembre 2019

Beijing (Bloomberg) - La Chine peut devenir une économie pleinement développée qui ne produit aucune émission de carbone d'ici le milieu du siècle. Le taux d'épargne et d'investissement élevé du pays permet les dépenses nécessaires pour atteindre le double objectif, selon un rapport de l'Energy Transitions Commission (ETC), une coalition mondiale de dirigeants de l'ensemble du paysage énergétique engagé dans l'accord de Paris sur le climat.

Déclaration conjointe entre la France et la Chine

par le Ministère français de la Transition écologique et solidaire, le 26 mars 2019

A l’invitation de M. Emmanuel Macron, Président de la République française, M. Xi Jinping, Président de la République populaire de Chine, a effectué du 24 au 26 mars 2019 une visite d’Etat en France. Les deux parties ont passé en revue la situation internationale et les questions globales et régionales d’importance majeure et sont convenus de ce qui suit.