COP14 et zones humides

par Elisabeth Martens, le 16 novembre 2022

Le changement climatique se traduit localement par une augmentation des évènements météorologiques extrêmes dont nous subissons directement les conséquences : crues, inondations, sécheresses, érosion du littoral, etc. Les milieux humides participent à la prévention de ces risques. Le secrétariat de la convention de Ramsar (COP14) a choisi la thématique des zones humides dans le but de sensibiliser le public sur le rôle qu'elles jouent dans la lutte contre le changement climatique.

Comment la Chine protège ses zones humides

par Frédéric Lemaître pour Le Monde, le 10 novembre 2022

Pékin s’enorgueillit d’avoir créé ou restauré 800 000 hectares de zones humides, des espaces riches en biodiversité.

Aquaponie dans le Jiangxi

par la rédaction de Chine verte, le 15 septembre 2022

Ces dernières années, la ville de Xinyu dans la province du Jiangxi (est de la Chine) s'est concentrée sur le renforcement de la réforme structurelle du côté de l'offre de l'agriculture.

Voisin responsable : la Chine maintient la libération d’eau vers les pays en aval du Mékong malgré la chaleur extrême et la sécheresse

par Yannis Pouspourikas pour Chine-direct, le 29 août 2022

Malgré la chaleur extrême, la sécheresse et les pénuries d’eau qui ont entraîné une réduction évidente des précipitations dans le fleuve Lancang, la Chine a néanmoins maintenu l’approvisionnement en eau du cours inférieur du Mékong, a récemment appris le Chine Direct de l’opérateur des principales centrales hydroélectriques du Lancang en Chine. River, sur le cours supérieur du Mékong qui relie six pays.

Réserve de la zone humide de Zhangye Heihe dans le Gansu

par Élisabeth Martens, le 19 août 2022

Avec des déserts, des semi-déserts, des gobis, des oasis, des prairies, des zones humides, des montagnes, des glaciers, un sol et un plateau de loess, le Gansu est l'une des provinces les plus diversifiées géographiquement de Chine. Cependant, c'est aussi l'une des zones les plus fragiles du pays sur le plan environnemental.

Restauration de la rivière Yongding à Pékin

par Jan Jonckheere pour Chinasquare, le 9 juillet 2022

La rivière Yongding de Pékin a connu par le passé des problèmes tels que la pénurie d'eau, la pollution de l'eau et la dégradation de l'environnement. En réponse, la capitale a pris des mesures de conservation de l'eau, de restructuration industrielle, de contrôle coordonné de la pollution, de restauration écologique et de réapprovisionnement en eau.

Réunion des ministres des pays du Lancang-Mékong

par Dirk Nimmegeers pour Chinasquare, le 5 juillet 2022

À Bagan, au Myanmar, s'est tenue une réunion de l'alliance des pays du Lancang-Mékong. Le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, est satisfait de la rencontre avec ses collègues des pays riverains du Lancang-Mékong. Wang voit des résultats fructueux dans la promotion de la stabilité et de la prospérité régionales le long du Lancang-Mékong. Il a également formulé six propositions visant à étendre ou à améliorer cette coopération.

Ce qu’il faut retenir du Congrès mondial de la nature de l’UICN

par l'Agence Française de Développement, le 14 Septembre 2021

Le Congrès mondial de la nature de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), organisé du 3 au 11 septembre à Marseille, a placé la protection de la biodiversité au coeur de l’agenda international. Voici 6 points à retenir

Barrage des Trois Gorges : protection de la nature et hydroélectricté vont de pair

par Lin Xiaoyi pour Global Times, le 20 avril 2021

Grâce à un usage intensif de l'énergie hydroélectrique, une énergie renouvelable, le gigantesque barrage des Trois Gorges contribue au projet de la Chine de diminuer drastiquement ses émissions de gaz à effet de serre. Le pays tente par tous les moyens de réduire son impact sur l'environnement. Au barrage des Trois Gorges, la plupart des espèces locales de poissons et de plantes se rétablissent, certaines ont même une population plus importante qu'avant la construction du barrage.

Le Hunan affiche une qualité de l'eau et de l'air en constante amélioration

par Élisabeth Martens, le 11 mars 2021

L'environnement du Hunan s'est amélioré en 2020, 93,3% des principaux tronçons fluviaux affichent une bonne ou une excellente qualité de l'eau, avec une baisse notable de la concentration en phosphore. La qualité de l'air s'est également améliorée, selon les autorités provinciales.